Faire un don

Déclaration de Françoise Sivignon au Sommet Humanitaire Mondial

Françoise Sivignon, president of Médecins du Monde

Déclaration de Françoise Sivignon au Sommet Humanitaire Mondial

Discours de Françoise Sivignon, Présidente de Médecins du Monde, à l'occasion du Sommet Humanitaire Mondial d'Istanbul, le 24 mai 2016.

Merci Monsieur le Secrétaire Général Adjoint,

 

Je souhaite remercier également le Secrétariat du Sommet Humanitaire Mondial, nos hôtes turcs et tous les volontaires pour l’énorme travail fourni. Les ONGinfo-icon se sont engagées fortement depuis plus de deux ans dans le processus du Sommet Humanitaire Mondial avec une volonté de transformation et d’évolution. Toutes ont participé dans un mouvement collectif. Nous saluons à cette occasion l’implication toujours plus forte des organisations du Sud, et nous appelons à ce que ces acteurs soient partie prenante de la gouvernance du secteur humanitaire.

Nous aurons trompé 125 millions de personnes si dans 3 ans ces engagements ne se sont pas transformés en réalité

Basé sur notre réalité de terrain, et la proximité avec les populations affectées, les ONGs souhaitent sortir d’un système centralisé pour aller vers un écosystème d’acteurs diversifié. Les intervenants de première ligne doivent recevoir les ressources adéquates pour cela. Plusieurs pays se sont engagés hier en ce sens. Nous avons noté lors de la session sur le Grand Bargain l’engagement de Monsieur O’Brien sur cet écosystème. Les engagements pris sur ces deux jours ne doivent pas être des promesses vides de sens comme lors de certains précédents sommets. Nous aurons trompé les 125 millions de personnes affectées par les crises humanitaires si dans 3 ans nous nous rencontrons à nouveau et que ces engagements ne se sont pas transformés en réalité. C’est maintenant qu’il faut agir.

 

Parmi les engagements des ONGinfo-icon certains sont applicables immédiatement :

  • S’assurer que les ONGinfo-icon nationales soient intégrées dès demain dans les mécanismes de coordination ;
  • Inclure dans tous nos programmes une prise en charge des violences liées au genre ;
  • Former les acteurs, aux principes humanitaires ;
  • Appliquer la charte sur l’inclusion des personnes en situation de handicap.

 

A plus long terme ce Sommet marque un changement d’état d’esprit pour chaque ONGinfo-icon et collectivement sur la nécessité de remettre les personnes au centre de toutes nos décisions. Au-delà de ces engagements concrets, les Organisations Non Gouvernementales ont également un rôle éminemment politique de dénonciation des violations du droit humanitaire international.

 

Françoise Sivignon, Sommet Humanitaire Mondial d'Isntabul.
Françoise Sivignon, Sommet Humanitaire Mondial d'Isntabul.

 

Nous avons noté, sur ces deux jours, le fort engagement des Etats sur les principes humanitaires. La réalité du terrain est malheureusement fort différente. Comme cela a été dit, lors d’une des tables-rondes ce matin, Il est temps de combler l’écart entre le droit et cette terrible réalité. Nous attendons des Etats une application urgente de ces principes sur l’ensemble de nos terrains d’intervention. Rien ne se concrétisera de cette nouvelle architecture, que nous appelons tous de nos voeux, si les Etats ne respectent pas les droits fondamentaux des personnes.

 

Nous serons engagés, et attentifs au suivi de ce Sommet. Monsieur le Secrétaire Général Adjoint, les Organisations Non Gouvernementales tiendront leurs engagements. Nous en sommes redevables auprès des populations affectées et particulièrement les plus vulnérables (en premier lieu les femmes, et les enfants). Nous entendons être partie prenante du processus de suivi de cette nouvelle architecture. Au coeur de nos préoccupations sera la réponse urgente à donner à la situation mondiale des réfugiés et des déplacésinfo-icon. Sans accès, nous ne pourrons pas soulager les souffrances terribles de ces populations. Sans volonté politique forte de résolution des conflits, rien ne peut changer.

 

Notre prochain rendez-vous sera en Septembre à New-York à l’occasion de l’Assemblée Générale des Nations Unies. Les questions de la migration et des réfugiés y seront centrales. Ce rendez-vous sera une étape importante du suivi de ce Sommet. Le succès de ce Sommet se mesurera sur la place donnée aux personnes. La dignité retrouvée doit être notre premier indicateur.

 

Françoise Sivignon

Présidente de Médecins du Monde