Faire un don

L'amorce d'un tournant

©Quentin Top

L'amorce d'un tournant

Le Sommet Humanitaire Mondial qui a réuni de nombreux acteurs du secteur s’est achevé mardi 24 au soir. Médecins du Monde salue les engagements pris envers les ONGinfo-icon du Sud et restera vigilant quant à la mise en place concrète de ces annonces.

Les ONG du sud, parties prenantes de la réponse humanitaire

 

L'enjeu majeur du sommet était de positionner les ONG du Sud comme des acteurs incontournables et légitimes dans le fonctionnement du système humanitaire. Le sommet a été l’occasion d’acter le lancement de plusieurs plateformes d’ONG. Les états et les bailleurs de fonds ont également pris des engagements formels. « Nous nous félicitons de cette avancée : il était urgent d’inclure différemment les acteurs du sud dans la prise de décision et dans l’accès aux financements. L’objectif est qu’ils interviennent en totale complémentarité avec les autres acteurs. Ce sommet marque un changement d'état d'esprit pour les ONG et plus largement sur la nécessité de remettre les personnes au centre de toutes nos décisions. » déclare le Docteur Françoise Sivignon, Présidente de Médecins du Monde.

 


La sanctuarisation des lieux de soins et le respect du droit humanitaire international


Ce sommet s’est également inscrit dans un agenda politique plus global. Bien que depuis deux ans les états réaffirment l’importance du respect du droit humanitaire international, nous constatons que la réalité du terrain est malheureusement fort différente. « Nous attendons des états une application urgente de ces principes sur l'ensemble de nos terrains d'intervention et demandons la sanctuarisation urgente des lieux de soins. » déclare également le Dr Françoise Sivignon.


Médecins du Monde continuera à interpeller les états et à dénoncer les violations des droits fondamentaux des personnes.

Votre soutien
Nous rejoindre

Je postule en ligne.

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.